VIDEO. Après les annonces de François Hollande, la colère des agriculteurs n'est pas retombée

Jeudi 11 février, François Hollande a annoncé une baisse des cotisations sociales. Les agriculteurs attendent plus.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Une montagne de déchets a été incendiée devant la chambre d'agriculture de Quimper (Finistère). Le bâtiment a même été dégradé. Les annonces du président de la République, sur la baisse des cotisations sociales, n'ont visiblement pas suffi à calmer la colère des agriculteurs dans le département. Ils se sont rassemblés pour manifester dans la nuit du 11 au 12 février.


La mesure est également jugée imprécise par les agriculteurs mobilisés ce vendredi matin près de Bourges (Cher). "C'est un effet d'annonce encore une fois. 2017 arrive à grands pas. Pour moi tant qu'il n'y a pas les faits je n'y crois pas. Aujourd'hui cela nous coûte plus cher de produire que de vendre", témoigne Mathieu Cypres, président des jeunes agriculteurs du cher.

Une mesure vitale

La baisse des cotisations sociales est vue par beaucoup comme une bonne nouvelle. Reste maintenant à savoir quand et à quelle hauteur ? "Aujourd'hui, c'est vraiment vital pour nos agriculteurs de pouvoir avoir une baisse des charges sociales", insiste Guillaume Lefort, vice-président du syndicat des jeunes agriculteurs de Seine-et-Marne. Ces agriculteurs affirment donner plus de la moitié de leurs revenus à l'État.

Le JT
Les autres sujets du JT