Jean-Claude Mailly : "Un dézingage du droit du travail"

Invité des 4 Vérités sur France 2 ce mardi 23 février, le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, a critiqué la réforme du code du travail proposée par Myriam El Khomri.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Critiquée par la gauche mais également par les syndicats. La réforme du travail ne plaît pas à tout le monde. Et surtout pas à Jean-Claude Mailly, l'un des cadres de FO. Hormis les grands principes relatifs au temps de travail ou aux licenciements, il pointe aussi du doigt des dispositions qui vont impacter directement les plus fragiles. "C'est une philosophie générale. Le projet sécurise les employeurs et fragilise les salariés. Il y a les points dont on parle sur le licenciement, sur les Prud'hommes. Mais il y a aussi des détails (...) Demain, les heures supplémentaires d'un salarié au SMIC ne seront plus payées à 25% mais 10%. Pour un smicard, c'est 20 euros de moins par mois", a-t-il déclaré sur France 2.

Une grève envisagée

Les organisations syndicales montent au créneau contre la réforme du travail voulue par le gouvernement Valls. Ce mardi, elles vont se réunir pour évoquer la suite de la mobilisation. Le leader de FO est en tout cas favorable à une grève : "Ça mériterait une réaction forte des salariés. On en discutera les uns avec les autres. Il ne suffit pas de faire une manifestation si l'on veut faire reculer un gouvernement qui est de plus en plus autoritaire sur le plan social".


Les leaders syndicaux Philippe Martinez, pour la CGT (à gauche) et Jean-Claude Mailly, de FO, lors de la manifestation contre l'austérité, à Paris, le 9 avril 2015. 
Les leaders syndicaux Philippe Martinez, pour la CGT (à gauche) et Jean-Claude Mailly, de FO, lors de la manifestation contre l'austérité, à Paris, le 9 avril 2015.  (FRANCOIS MORI / AP / SIPA )