Grands patrons : la gauche allemande veut limiter les salaires

En Allemagne, les sociaux-démocrates du SPD proposent une nouvelle règle pour les rémunérations des dirigeants, sans distinction entre public et privé.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Son entreprise est empêtrée dans un scandale de triche sur les moteurs diesel, le patron de Volkswagen touche pourtant 4,1 millions d'euros par an. Celui de Siemens, 6,5 millions d'euros. Mais c'est le PDG de Daimler-Mercedes qui bat le record, avec 14,4 millions d'euros. Les rémunérations des grands patrons allemands donnent le tournis et la gauche allemande veut mettre le holà.

Un écart maximal entre dirigeants et salariés

La mesure proposée concerne les grandes sociétés cotées en bourse. Pour elles, un écart maximal entre dirigeants et salariés devra être fixé et ses salaires et bonus seront conditionnés aux résultats obtenus. Un projet de réforme qui rencontre un écho plutôt favorable. En proposant ce plafonnement des très hauts salaires, la gauche allemande pense bien sûr aux élections de septembre prochain. La mesure est populaire dans son électorat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le PDG de Volkswagen, Matthias Müller, le 10 janvier 2016 à Detroit (Etats-Unis).
Le PDG de Volkswagen, Matthias Müller, le 10 janvier 2016 à Detroit (Etats-Unis). (JEWEL SAMAD / AFP)