Économie : le bilan des relocalisations

Il y a quelques années, le mouvement suscitait un espoir pour l'industrie française. Aujourd'hui, on est encore loin d'un retour en masse.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Deux usines sont revenues de Chine il y a deux ans : une usine de Vélosolex à Saint-Lô en Normandie et une fonderie à Dreux près de Paris. Ces deux relocalisations se sont faites à l'époque sous l'oeil des caméras. Ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg évoquait "un retour exemplaire".

2 000 emplois rapatriés

Les relocalisations, c'était son combat. Mais à Dreux dans l'Eure, la belle histoire a viré au cauchemar. L'entreprise a été liquidée fin août et les 65 salariés ont été licenciés. Un échec cuisant sur lequel les pouvoirs publics ne veulent pas s'exprimer. Sylvain Loiselet, ancien patron, explique que produire en France était possible, mais que les banques et les pouvoirs publics ne lui ont pas donné assez de temps.

L'usine flambant neuve de Vélosolex est installée en Normandie. 38 salariés ont été embauchés. La région a prêté quatre millions d'euros; en échange, l'entreprise s'est engagée à embaucher localement. Mais la relocalisation reste marginale en France. 2 000 emplois ont été rapatriés en cinq ans.

Le JT
Les autres sujets du JT