Dix postes de travail où les robots vont nous remplacer

Les machines occupent de plus en plus d'emplois traditionnellement dédiés aux humains. Francetv info dresse une liste non-exhaustive de métiers où l'homme est en passe de se faire supplanter.

Emiew 2, le robot du constructeur Hitachi, est capable de comprendre et de répondre par reconnaissance et synthèse vocales, et d'analyser les réactions de ses interlocuteurs. Il a été présenté, à Tokyo (Japon), le 20 mai 2014.
Emiew 2, le robot du constructeur Hitachi, est capable de comprendre et de répondre par reconnaissance et synthèse vocales, et d'analyser les réactions de ses interlocuteurs. Il a été présenté, à Tokyo (Japon), le 20 mai 2014. (YOSHIKAZU TSUNO / AFP)

Mis à jour le , publié le

Un robot nommé au conseil d'administration d'une entreprise. Ce n'est pas le titre d'un roman de science-fiction, mais l'histoire vraie d'une entreprise de Hong Kong (Chine), rapporte Le Figaro, mardi 20 mai.

De nombreux postes sont déjà occupés par des machines et d'autres le seront bientôt. En janvier, une équipe de l'université d'Oxford (Royaume-Uni) a publié une étude (en anglais) affirmant que près de la moitié des emplois américains pourraient être informatisés d'ici une ou deux décennies. Si cette étude se focalise sur les Etats-Unis, les métiers concernés sont les mêmes de notre côté de l'Atlantique. "Les emplois qui vont disparaitre les premiers sont ceux où la créativité est la plus faible et qui demandent le moins de capacités d'adaptation techniques ou sociales", commente un spécialiste auprès du site Atlantico. Francetv info dresse une liste non-exhaustive.

1Conseiller en placement financier

Le robot qui a récemment intégré le conseil d'administration d'une entreprise de Hong Kong s'appelle Vital (pour Validating Investment Tool for Advancing Life Sciences). Au sein de Deep Knowledge Venture, une société d'investissement dans les entreprises technologiques liées à la santé, le robot analyse les différentes données disponibles pour élaborer le meilleur diagnostic possible. Sa mission : s'assurer de réaliser un investissement sûr et rentable.

"Même si Vital n'assistera pas littéralement aux réunions, il n'y aura plus de décision prise sans avoir reçu son analyse", a expliqué au site Beta Beat (en anglais) Dmitry Daminski, responsable du projet chez Deep Knowledge Venture.

2Recruteur 

Votre embauche pourrait bientôt être décidée par des machines ou des humains assistés par des robots. Il existe, par exemple, des algorithmes qui sont de meilleurs recruteurs que les humains. Comment ? Ils restent concentrés sur des faits et des notions objectives.

Il y a également ce petit robot équipé d'une caméra qui repère et filme les expressions des visages des candidats lors des entretiens d'embauche. "Il enregistre les réponses verbales et, en plus, il capte les réponses émotionnelles, explique Rajiv Khosla, professeur à l'université de La Trobe (Australie) dans le documentaire Un Monde sans humains (vers 6 minutes 30).

3Taxi

Google a développé des voitures sans conducteur. Concrètement, les Google cars se déplacent de façon autonome et sont en circulation depuis 2012 aux Etats-Unis.

En 2013, Google Ventures a investi 192 millions d'euros dans la start-up de voitures avec chauffeur Uber, rapportait le site spécialisé ZDnet. Et quasiment au même moment, la journaliste Jessica Lessinle affirmait sur son blog (en anglais) que le groupe envisagerait de proposer un service de taxis sans chauffeur, des "robo-taxis". Si les professionnels du secteur se préparent à cette concurrence d'ici 2025-2030, ils restent plutôt confiants. "Des taxis sans chauffeur ne seraient pas forcément perçus comme offrant une garantie en terme de sécurité ou de réassurance", a déclaré à Challenges le directeur général des Taxis bleus, en août 2013.

4Barman

Plusieurs projets sont déjà sur les rails. Le robot James est en cours de développement, a rapporté le site spécialisé Gizmodo en 2013. Il est censé pouvoir interagir avec son environnement, mais les premiers essais sont plutôt hésitants. Ceux de Carl, un prototype développé en Allemagne, restent assez timides, comme le montrent ces images du Nouvel Observateur.

Plus opérationnel, mais moins humanoïde, le bras robotisé baptisé Makr Shakr, dévoilé en 2013 à Milan (Italie), est capable de réaliser une recette envoyée via smartphone.

5Réceptionniste

Le groupe japonais Hitachi a mis au point Emiew 2 (acronyme d'"excellent mobility and interactive existence as workmate"), et l'a présenté mardi 20 mai. Ce robot est capable de comprendre et de répondre par reconnaissance et synthèse vocales, et d'analyser les réactions de ses interlocuteurs. D'après la compagnie nippone, il est destiné à tenir compagnie aux humains, comme un animal, mais pourrait aussi occuper le poste de réceptionniste.

6Ouvrier de précision

L'un des avantages des robots réside dans leur minutie. Par exemple, "pas un seul des 1 000 éléments qui composent un iPad ne peut être soudé à la main", notait Slate.fr, en 2013. Les machines sont donc devenues indispensables à Apple. Et quand cela se couple à la rapidité d'exécution, les entreprises jubilent. "En robotisant ses machines, une société qui fabrique des outils de découpe industrielle a atteint une précision inégalée et réduit de moitié ses délais de livraison", peut-on lire dans le magazine spécialisé Capital, en mai.

Au Japon, les machines lassent déjà. Du coup, des robots humanoïdes ont fait leur apparition sur les chaînes de montage. Une équipe de France 2 avait filmé ces engins en plein travail, en 2013.

7Vigile

Patrouiller, surveiller des lieux publics et des bâtiments. Une mission que certains pensent déléguer à des machines. La société américaine Knightscope a mis au point un robot appelé K5. Il "peut se déplacer de façon autonome, voir à 360°, y compris la nuit, et lire les plaques d'immatriculation", a précisé le site spécialisé Futura-Sciences, en septembre 2013. Plus proche de RD2D2, le petit robot de Star Wars, que de Robocop, il est capable de prévenir les secours et n'est pas armé.

Ce n'est pas le seul spécimen dans les tuyaux. En France, la société Abankos Robotic a développé Lucos, un robot anti-cambriolage, décrit par BFMTV en 2013, ou encore Cunos, un robot chien-loup capable d'effectuer des rondes sans intervention humaine. Ils doivent être commercialisés dans le courant de l'année 2014.

8Magasinier

La logistique est un secteur à la recherche d'un maximum d'automatisation. "Amazon a montré la voie en acquérant des machines de Kiva Systems pour 775 millions de dollars [566 millions d'euros] en mars 2012", a expliqué le site spécialisé 01net, en juin 2013. Ces machines se déplacent automatiquement pour rechercher les produits stockés dans les immenses entrepôts du groupe.

9Téléconseiller

Watson est un ordinateur ultra-puissant capable de fournir des réponses à partir d'un langage parlé. Il est déjà connu pour avoir remporté le célèbre jeu Jeopardy, en 2011.

Le site spécialisé Daily geek show a rapporté, en juin 2013, que le groupe IBM souhaitait faire appel à ses services pour remplacer une partie de ses téléconseillers. Le site précisait que les banques ANZ et la Banque du Canada avaient déjà adopté l'ordinateur et qu'il prenait en charge une part importante des appels. Grâce à lui, le temps de recherche d'informations aurait diminué de 40%. Et de façon étonnante, les interlocuteurs qui parlent avec Watson ne se rendent compte de rien et pensent échanger avec un humain.

10Vendeur

Pour Doug Stephens, expert dans l'industrie de vente au détail et fondateur du site Retail Prophet (en anglais), la grande distribution passera à l'automatisation d'ici moins de cinq ans. Il estime qu"il y aura un moment où l'industrie se dira que les gens ne contribuent plus aux affaires", a-t-il confié au Journal du Net, en avril. Pour le spécialiste, "les groupes [de la grande distribution] ont supprimé toute intelligence des postes afin que les travailleurs ne soient plus que des mains qui servent à plier".

En 2013, au CES de Las Vegas (Etats-Unis), le plus grand salon mondial sur les nouvelles technologies, une équipe de la Carnegie Mellon University et d'Intel a présenté un robot multifonctionnel, rapportait le site spécialisé Engadget (en anglais). Baptisé Andyvision, il est pratique pour le gérant comme pour le client, car il est capable de repérer les produits qui ne sont pas à leur place et ceux qui manquent en rayon. Grâce à une application sur smartphone, il peut analyser votre liste de courses et indiquer où les produits se trouvent dans le magasin, tout en indiquant les promotions ponctuelles.

"Les machines remplaceront les personnes dans les tâches pénibles, ardues, dangereuses, celles qu'on appelle souvent non qualifiées", a déclaré, début mai, au site 01net Bruno Bonnell, fondateur de la société Robopolis. Malgré tout, de nombreux postes devraient être épargnés par cette robotisation croissante. Selon Slate"il s'agit des professions paramédicales et liées au secteur de la santé, mais aussi des plombiers, électriciens, techniciens, chargés de relation client. A ces professions s'ajouteraient les professionnels de l'éducation et de la formation, de l'aide à la personne."