Création d'entreprises : Emmanuel Macron veut alléger le régime des auto-entreprises

Emmanuel Macron espère tripler le seuil du chiffre d'affaires autorisé des auto-entrepreneurs. Une mesure qui ne fait pas l'unanimité au sein du gouvernement.

Voir la vidéo

Mis à jour le , publié le

Pour encourager la création d'entreprises, le ministre de l'Économie a une idée en tête : lever le seuil du chiffre d'affaires des auto-entrepreneurs. Aujourd'hui, un auto-entrepreneur dans le service ne doit pas dépasser 32 900 euros par an de chiffre d'affaires. Dans le commerce, c'est 82 200 euros par an. Au-delà du seuil, les auto-entrepreneurs perdent leur statut et les avantages fiscaux qui vont avec.

Michel Sapin s'y oppose

Emmanuel Macron veut hausser les plafonds, jusqu'à les tripler, une aubaine pour les entrepreneurs. De leur côté, les artisans dénoncent une concurrence déloyale. "C'est tripler la concurrence déloyale quand on sait que les micro-entreprises ne facturent pas de TVA, ne paient pas les mêmes charges", déclare Jean-Pierre Crouzet, président de l'union professionnelle artisanale.
Au sein du gouvernement, l'idée fait débat. Des ministres tels que Michel Sapin y sont opposés. Le projet de loi sera présenté en Conseil des ministres le 23 mars.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Paris, le 9 février 2016.
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Paris, le 9 février 2016. (PATRICE PIERROT / CITIZENSIDE.COM / AFP)