VIDEO. Contrats aidés : Macron veut rassurer et demande aux préfets un suivi rapide des "situations délicates"

Emmanuel Macron s'est adressé aux préfets réunis à l'Elysée, mardi. 

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfo avec AFP et ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Emmanuel Macron a chargé les préfets de veiller à un traitement rapide des "situations délicates" liées à la baisse programmée des contrats aidés. La grogne et l'inquiétude qu'a suscitées l'annonce de cette baisse ont poussé le président de la République à donner quelques consignes à ses préfets, réunis mardi 5 septembre à l'Elysée.

"Je vous invite à bâtir, dans chacun de vos départements, un plan de mise en œuvre de cette réforme des contrats aidés en veillant d'abord à ce que toutes les situations délicates soient traitées rapidement et efficacement, afin de favoriser la continuité des actions engagées", a déclaré Emmanuel Macron. 

Subventionnés par l'Etat et censés aider à l'insertion dans le monde professionnel, les contrats aidés sont dans le viseur du gouvernement, qui les juge trop coûteux et inefficaces.

"Eviter les sorties sèches"

Emmanuel Macron donne quatre priorités pour le maintien de ces contrats : "l'accompagnement des élèves en situation de handicap et l'urgence sanitaire et sociale" pour l'Education nationale, mais aussi la priorité de l'Outre-mer et les communes rurales.


Il s'agit également "d'éviter les sorties sèches", a poursuivi le chef de l'Etat, demandant au corps préfectoral de s'assurer que Pôle Emploi convoque "systématiquement les personnes dont les contrats arrivent à échéance", afin de leur proposer "de manière prioritaire" une formation qualifiante ou un reclassement.

Emmanuel Macron devant les préfets réuni s à l\'Elysée à Paris, le 5 septembre 2017
Emmanuel Macron devant les préfets réuni s à l'Elysée à Paris, le 5 septembre 2017 (ETIENNE LAURENT / AFO)