Les 35 heures sont-elles en péril ?

En direct sur le plateau de France 2, Jean-Paul Chapel décrypte l'opposition au sein du gouvernement entre ceux qui plaident pour un abaissement de la rémunération des 35 heures et ceux qui veulent maintenir le plancher actuel.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans son plan pour l'emploi présenté ce lundi 18 janvier, François Hollande a lâché une petite phrase ouvrant la porte à une refonte du Code du travail et ainsi à un assouplissement des heures supplémentaires et leur rémunération.

A l'heure actuelle, à partir de la 36e heure, il y a une majoration de 25% de la paye. S'il y a un accord d'entreprise signé par les syndicats, la majoration s'élève à 10%. "10%, c'est un plancher inscrit dans la loi. Le gouvernement réfléchit à remettre en cause ce minimum. En clair, les heures supplémentaires pourraient être payées par exemple 5% plus cher, voire même seulement 1% plus cher si les syndicats signent un accord avec des contreparties en emploi", détaille Jean-Paul Chapel.

Réponse le 9 mars

"Si les heures supplémentaires sont payées quasiment au même tarif, ça signe la fin des 35 heures", poursuit le journaliste de France 2. Néanmoins, rien n'est encore décidé. Au sein du gouvernement, deux camps s'opposent : celui du ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, favorable à plus de souplesse, et celui de la ministre du Travail, Myriam El Khomri, qui veut maintenir le plancher actuel. L'heure est à la concertation. La réponse sera dans la loi qui sera présentée le 9 mars.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation de cadres pour réclamer un décompte horaire de leur temps de travail dans le cadre de la loi sur les 35 heures, le 24 novembre 1999 à Paris.
Une manifestation de cadres pour réclamer un décompte horaire de leur temps de travail dans le cadre de la loi sur les 35 heures, le 24 novembre 1999 à Paris. (DANIEL JANIN / AFP)