La Finlande devient le premier pays européen à tester le revenu universel

Depuis le 1er janvier, la Finlande expérimente l’application d’un revenu universel sur un groupe de 2 000 habitants. Pendant deux ans, ils recevront un revenu de base de 560 euros.  

Le Parlement finlandais met en application une mesure votée le 13 décembre 2016 pour tester auprès de 2 000 chômeurs le principe d\'un revenu de base de 560 euros par mois
Le Parlement finlandais met en application une mesure votée le 13 décembre 2016 pour tester auprès de 2 000 chômeurs le principe d'un revenu de base de 560 euros par mois (LODI FRANCK/SIPA)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Alors que la question d’un revenu universel fait débat en France à l’occasion de la campagne présidentielle, la Finlande se lance dans l’expérimentation d’un revenu de base, et devient ainsi le premier pays en Europe à tester la mesure au niveau national.

Un échantillon de 2 000 chômeurs

L’expérience du revenu de base en Finlande est testée depuis le 1er janvier 2017 sur un échantillon restreint de bénéficiaires, dans un pays de 5,5 millions d'habitants. Les 2 000 personnes dont le nom est sorti du chapeau sont âgées de 25 à 58 ans et toutes sont à la recherche d’un travail. Ces demandeurs d’emploi, concernés par le test, vont percevoir 560 euros par mois pendant deux ans. La somme va remplacer leur allocation chômage. Elle sera la même pour tous et elle ne sera pas diminuée ou supprimée si les bénéficiaires retrouvent un emploi, même si leur salaire est largement supérieur au revenu de base.

Un emploi sans l'effet de seuil

L’objectif du gouvernement finlandais est de vérifier que les bénéficiaires du revenu de base ne renonceront pas à un emploi ou à un projet de création d’entreprise à cause d’un effet de seuil. Autrement dit, les autorités espèrent qu’ils accepteront un travail même s’ils touchent à peine plus que l'allocation à 560 euros, puisqu’elle sera maintenue. Pendant ces deux ans, l'Etat finlandais va comparer le parcours de ces demandeurs d'emploi à un autre groupe-test, pour lequel rien ne change. Pour le gouvernement finlandais, il s’agit aussi de simplifier les aides sociales en les regroupant et de réduire ainsi les formalités de bureaucratie. Il reste à savoir si le montant du revenu de base, sans complément de salaire, sera suffisant dans un pays où le revenu moyen atteint 2.200 euros.

Pour ce qui est de la France, l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a publié une note mi-décembre estimant que le principe du revenu universel serait "irréaliste en pratique", étant donné son coût.