Grande-Bretagne : régime sec pour les chômeurs

Londres possède le système d'assurance le plus dur d'Europe avec six mois maximum d'indemnités et des conditions drastiques.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Franceinfo

Mis à jour le , publié le

Lydia Marref est une Française installée au Royaume-Uni depuis 10 ans. Juriste d'entreprise, elle a été licenciée il y a quelques mois durant son congé maternité et elle expérimente aujourd'hui le régime d'indemnisation chômage britannique à la dure. "Je vais recevoir autour de 65 pounds par semaine ce qui fait environ 320 euros par mois", indique la jeune femme.

Un site qui dépend du gouvernement

Tous les jours, elle épluche les offres d'emploi sur un site qui dépend du gouvernement britannique. Un site qui enregistre toutes ses connexions et ses navigations. Elle doit y passer au moins cinq heures par jour pour prouver qu'elle recherche bien un travail même loin de sa zone de compétence. "Pour payer un loyer pour vivre, c'est très dur. On est un peu plus poussé à chercher quelque chose. Même si on prend un petit job, financièrement c'est mieux que de rester au chômage. Ce qu'il n'y a pas vraiment en France", estime Lydia Marref.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCE 2)