Emploi : que penser des derniers chiffres ?

Valérie Segond, journaliste économique et auteure de "Va-t-on payer pour travailler ?", commente les chiffres du chômage du jeudi 24 nombre qui font état d'une réduction de 3,3% du nombre de chômeurs en catégorie A.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Franceinfo

Mis à jour le , publié le

 

 

Après la publication des chiffres du chômage, jeudi 24 novembre, la journaliste économique Valérie Segond explique que "ce sont de bons chiffres dont il faut se réjouir sans réserve. D'abord parce que les chômeurs sans activités continuent de baisser pour la deuxième fois, même si c'est moins que le mois précédent, mais enfin ils baissent. La deuxième raison c'est que le nombre total de chômeurs inscrits à Pole Emploi est en baisse, ce qui n'était pas le cas le moins précédent. Et la troisième raison pour laquelle il faut se réjouir, c'est que les chômeurs qui sortent du chômage par reprise d'un véritable emploi augmentent. Nous sommes passés à 105 000 reprises d'activités, ce qui est le niveau de mai 2008."

Va-t-on payer pour travailler ?

L'auteure du livre Va-t-on payer pour travailler ? revient sur le titre de son œuvre, qui annonce une réalité "que les Français connaissent très bien, soit parce qu’étant travailleurs indépendants, ils sont eux-mêmes amenés à devoir payer" différentes choses, "soit parce qu'ils aspirent au salariat et pour décrocher un emploi, ils sont contraints d'accepter des stages gratuits".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme au guichet d\'une agence Pôle Emploi, à Montpellier (Hérault), le 27 avril 2016. 
Une femme au guichet d'une agence Pôle Emploi, à Montpellier (Hérault), le 27 avril 2016.  (PASCAL GUYOT / AFP)