Réforme des allocations chômage : le gouvernement accentue sa pression sur les syndicats

Les règles des allocations chômage vont bientôt être renégociées. Le gouvernement suggère maintenant de réduire la durée maximale d'indemnisation ou de réduire le montant des allocations.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Entre le gouvernement de Manuel Valls et les partenaires sociaux, il existe une ligne de fracture qui porte sur l'assurance chômage. À trois semaines du début des négociations, un rapport commandé par le gouvernement donne le ton : celui des économies à trouver.

Plusieurs pistes sont envisagées comme baisser la durée d'indemnisation maximale de 100 jours. Cela pourrait permettre d'économiser un milliard d'euros. Pour les personnes concernées, cela représente environ 2 600 euros en moins par an.

Une mauvaise cible ?

Le montant de l'indemnisation pourrait lui aussi être revu. Aujourd'hui un demandeur d'emploi ne peut pas toucher moins de 57% de son ancien salaire brut. Passer à 49% rapporterait 1 milliard d'économies. Soit un effort de 800 euros par an et par personne concernée.


L'autre possibilité est de changer la règle qui définit qu'un jour cotisé est égal à un jour indemnisé. Passer à 0,9 jour permettrait d'économiser 900 millions d'euros. Pour Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, le gouvernement se trompe de cible. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une salariée de Pôle emploi et une demandeuse d'emploi dans une agence de Lille, le 16 décembre 2015.
Une salariée de Pôle emploi et une demandeuse d'emploi dans une agence de Lille, le 16 décembre 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)