Ce qui fait débat : faut-il être plus sévère avec les chômeurs ?

L’emploi et l’indemnisation des chômeurs sont au cœur de la campagne présidentielle. France 2 décrypte les mesures des candidats.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il y a aujourd’hui 5,51 millions de chômeurs, toutes catégories confondues, en France. L’Unedic croule sous une dette de 30 milliards d’euros. Chaque candidat propose sa solution. Pour Emmanuel Macron : "Une fois qu’on est formé, quand on a une offre d’emploi qui correspond à cette formation, on ne peut pas la refuser". Pour Marine Le Pen, pour lutter contre le chômage, les gouvernements précédents "n’ont rien fait". Et si François Fillon est favorable à la dégressivité des allocations, Jean-Luc Mélenchon y est totalement opposé.

4 mois de travail pour avoir droit aux allocations

En France, il faut avoir travaillé 4 mois pour avoir droit aux allocations, alors que c’est 6 mois aux Pays-Bas et 12 en Allemagne, en Espagne ou au Portugal. Sur le montant des aides, la France est dans la moyenne européenne, avec 57 à 75% de l’ancien salaire, contre 67% en Allemagne, 70% en Espagne et 90% au Danemark.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des chomeurs patientent à une agence Pôle emploi de Lille (Nord), le 16 décembre 2015.
Des chomeurs patientent à une agence Pôle emploi de Lille (Nord), le 16 décembre 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)