Apprentissage : les doublons de formations

Il existe deux filières pour la formation des apprentis : le lycée professionnel et le Centre de formation des apprentis. A priori, peu de différences entre les deux. Alors pourquoi cohabitent-ils, d’autant que beaucoup de ces établissements ne font pas le plein d’élèves ? 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

D’un côté un CFA, le Centre de formation des apprentis et sur la même commune, un lycée professionnel. Tous deux proposent des formations similaires, et ils sont en concurrence pour attirer les élèves. Au CFA, 2 500 jeunes apprennent un métier. Ceux qui préparent un CAP coiffure dans le CFA semblent ravis d’avoir choisi le CFA plutôt que le lycée professionnel : "En apprentissage ils nous laissent plus faire, parce qu’on est dans l’entreprise (…) On a plus confiance en soi", estime l’une d’entre eux. Pourtant, en coiffure et dans toutes les formations, il y a des places disponibles pour satisfaire la demande de patrons. Ici, 120 offres de contrat de travail cherchent preneurs.

Une formation plus longue

Au lycée professionnel concurrent, il n’y a pas d’alternance, mais des stages et davantage de cours généraux : "On a plus de connaissances en trois ans qu’en deux ans, du coup je trouvais que c’était mieux de faire en trois ans", explique une élève. Pour un même diplôme, un jeune peut soit aller dans un lycée professionnel qui dépend de l’État, soit dans un CFA qui dépend en partie des régions.

Le JT
Les autres sujets du JT
lycee pro
lycee pro (FRANCE 2)