Présidentielle : quelle place pour le handicap dans la campagne ?

François Fillon a répété qu’il n’était pas "autiste" à plusieurs reprises sur France 2. Une déclaration qui fait polémique et qui pousse à analyser ce que proposent les candidats sur cette thématique.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Quelle place le handicap a-t-il dans la campagne ? La question touche directement 12 millions de personnes. Mais pas de fauteuil ni de canne blanche pour 80% des handicapés dont les maux restent invisibles. Si les politiciens aiment bien s’afficher aux côtés des athlètes paralympiques, que proposent-ils concrètement pour les handicapés ?

Le thème n’est pas le plus présent dans la campagne, mais aucun candidat ne fait l’impasse. Ils proposent tous au moins d’augmenter l’allocation handicapé. Nicolas Dupont-Aignan a particulièrement planché sur la question. Tout un chapitre y est consacré dans son programme avec des mesures concrètes, comme des contrôles inopinés dans des institutions. L’équipe d’Emmanuel Macron a aussi fait des propositions, estimant qu’il fallait arrêter de parler à la place des personnes concernées.

Les personnes handicapées disposeront désormais d\'un interocuteur unique pour trouver un travail.
Les personnes handicapées disposeront désormais d'un interocuteur unique pour trouver un travail. (ROBERT SCHLESINGER / PICTURE ALLIANCE)