Santé : trop travailler augmente les risques d'AVC

À partir de 55 heures de travail par semaine, les risques d'accident vasculaire cérébral augmentent fortement. Les explications de France 2.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Contrairement à ce que dit le dicton, travail ne rime pas forcément avec santé. Dans le quartier d'affaires de la Défense, les semaines sont souvent chargées. Selon des chercheurs anglais, ce trop-plein d'heures ne serait pas seulement synonyme de stress et de fatigue, mais aussi de risques d'accident vasculaire cérébral. L'étude internationale qui livre cette conclusion est basée sur l'observation de 600 000 patients. Les résultats sont sans appel. Lorsqu'on travaille entre 35 et 40 heures par semaine, le risque d'AVC est de 4,5/1 000. Mais si l'on travaille plus, il augmente très rapidement. 10% jusqu'à 48 heures, 27% jusqu'à 54 heures et 33% de risques supplémentaires au-delà de 55 heures.

Les Français exposés

Jusqu'à maintenant, les médecins pensaient que le surmenage touchait surtout le coeur. Mais en réalité, il pourrait être encore plus dangereux pour notre cerveau. Car comme l'explique un neurologue, la surcharge de travail entraîne une surdose de stress et de mauvaises habitudes.

Selon l'OCDE, un tiers des Français travaille plus de 40 heures par semaine et 9% plus de 50 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une étude publiée jeudi 20 août dans la revue \"The Lancet\" établit un rapport entre le nombre d\'heures de travail par semaine et le risque d\'AVC. 
Une étude publiée jeudi 20 août dans la revue "The Lancet" établit un rapport entre le nombre d'heures de travail par semaine et le risque d'AVC.  (VOISIN / PHANIE / AFP)