Égalité salariale : l'écart se creuse entre les hommes et les femmes

Les femmes restent moins bien payées que les hommes. Symboliquement, l'association "Les Glorieuses" a rappelé qu'à partir de ce vendredi 3 novembre à 11h44, les salariées françaises travaillaient gratuitement jusqu'à la fin de l'année par rapport à leurs homologues masculins.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Et si les femmes s'arrêtaient de travailler pour compenser les disparités de salaire ? C'est la compagne lancée ce vendredi 3 novembre par un collectif féministe qui appelle à une grève symbolique depuis 11h44. Selon leurs calculs, à salaire égal, depuis le 3 novembre et jusqu'au 31 décembre, les femmes vont travailler gratuitement, soit 39 jours non payés.

440 euros de différence

Depuis ces dix dernières années, l'écart se creuse. En 2012, les femmes gagnaient 15% de moins que les hommes. En 2017, la différence de salaire s'élève à 15,8%. Plus on progresse dans l'échelle des salaires, plus l'écart entre les femmes et les hommes est important. Les plus fortes disparités concernent les chefs d'entreprise, les secteurs de la finance et des assurances. À titre d'exemple, le salaire d'une femme est inférieur de 440 euros à celui d'un homme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les inégalités salariales. (Photo d\'illustration)
Les inégalités salariales. (Photo d'illustration) (MAXPPP)