VIDEO. Réforme du Code du travail : "Vive Léon Blum et vive le Front populaire !" lance Guaino

Le député (Les Républicains) des Yvelines était, vendredi matin, sur i-Télé. Il a dénoncé une "course à l'échalote pour savoir qui sera le plus ultra-libéral", précisant que sa famille politique, "c'est celle du gaullisme social".


Henri Guaino: "vive Léon Blum et vive le Front... par ITELE
I-TELE / DAILYMOTION
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La réforme du Code du travail divise la gauche. Mais aussi la droite. Chez Les Républicains, Henri Guaino, député des Yvelines, y est opposé.  "Je ne vais pas, au nom de mon parti, renier ma propre histoire, a-t-il déclaré, vendredi 19 février, sur i-Télé. Si vous voulez supprimer les congés payés, par exemple, vous ferez sans moi. C’était une mesure de gauche, je la prends à mon compte. Et de lancer : "Voilà, vive Léon Blum et vive le Front populaire pour ce qui est de la limitation du temps de travail et des congés payés !"

"Ma famille politique, c'est le gaullisme social"

L'ancienne plume de Nicolas Sarkozy a dénoncé une "course à l'échalote pour savoir lequel sera le plus thatchérien, le plus schrödérien, le plus ultra-libéral". Il a également souligné que sa "famille politique, c’est celle qui a fait la Sécurité sociale, c’est celle qui a fait les allocations chômage".

Il a alors attaqué les élus : "Ma famille politique, ce n’est pas celle qui trouve que le smic est trop élevé et que c’est ça la cause du chômage. C’est extraordinaire, vous allez dans des assemblées, vous voyez des gens qui gagnent cinq, six, dix fois le smic et qui vous expliquent que le smic est trop élevé."

Henri Guaino, député Les Républicains des Yvelines, sur le plateau d'i-Télé, le 19 février 2016.
Henri Guaino, député Les Républicains des Yvelines, sur le plateau d'i-Télé, le 19 février 2016. (I-TELE)