:l'éco, France info

VIDEO. Numéro 2 de la CFDT : négocier le contrat de travail au niveau de l'entreprise est "inimaginable"

Invitée de Jean-Paul Chapel dans ":L’éco", mardi 6 juin, Véronique Descacq, secrétaire générale adjointe de la CFDT, pose des conditions pour la future loi travail.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
Thomas TissaudFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Nous avons rencontré la ministre du Travail avec un gros document de soixante-dix pages, rempli de propositions pour peser sur les choix qui vont être faits" raconte Véronique Descacq sur le canapé gris de ":L'éco", mardi 6 juin.

Parmi les craintes syndicales, un contrat de travail négociable au sein de l'entreprise : "cela ne parait pas imaginable, ce serait une dérégulation totale des règles qui président les relations entre les employeurs et les salariés" réagit-elle.

Ou encore sur la possible mise en place d'un plafonnement des indemnités prud'homales en cas de licenciement abusif : "cela nous fâche depuis le début : dans un certain nombre de cas, le salarié peut avoir un préjudice important à faire réparer et on ne veut pas que le juge soit bridé" déclare la numéro deux de la CFDT.

"Engagement"

La CFDT, pas assez mûre pour assurer le rôle d'interlocuteur privilégié du gouvernement ? Véronique Descacq répond à la Question qui fâche : "nous n'avons pas la volonté d'être l'interlocuteur privilégié du gouvernement. On espère avoir une voix qui pèse !"

Véronique Descacq, une syndicaliste avec un goût du risque prononcé ? "Le goût du risque, je ne crois pas mais celui de l'engagement, c'est sûr."

Comme chaque matin, Jean-Paul Chapel clotûre l'interview par la musique préférée de son invité. Véronique Descacq a choisi Vue sur la mer de Véronique Sanson.

":L'éco" vous donne rendez-vous du lundi au jeudi à 9h20 sur Franceinfo.

Invitée de Jean-Paul Chapel dans \":L’éco\", mardi 6 juin, Véronique Descacq, secrétaire générale adjointe de la CFDT, pose ses conditions pour la future loi travail.
Invitée de Jean-Paul Chapel dans ":L’éco", mardi 6 juin, Véronique Descacq, secrétaire générale adjointe de la CFDT, pose ses conditions pour la future loi travail. (FRANCEINFO)