Réforme du Code du travail : pour Nicolas Sarkozy, "la montagne accouchera d'une souris"

Le président des Républicains voit dans le report de la présentation du projet de loi au Conseil des ministres un abandon pur et simple du texte.

Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, le 13 février 2016 à Paris.
Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, le 13 février 2016 à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Si une partie de la droite se félicitait du projet de réforme du Code du travail, cet enthousiasme s'est envolé depuis l'annonce par Manuel Valls de son report de deux semaines. Mercredi 2 mars, dans Le Parisien, Nicolas Sarkozy tacle cette décision. Pour lui, "la montagne accouchera, comme toujours, d'une souris" car le projet de loi a été "abandonné avant même d'avoir été discuté devant le Conseil des ministres".

Le président des Républicains ne dit pas si les parlementaires de son parti voteront le texte : "Attendons le texte définitif avant de prendre position", prévient-il. Mais il semble assez peu optimiste sur l'avenir du texte porté par Myriam El Khomri : "A-t-on jamais vu un gouvernement reporter pour sauter plus haut ? Quand on commence à reculer sur un texte, ce n'est pas bon signe !"

Pour Nicolas Sarkozy, cette séquence est emblématique des "tergiversations" de l'exécutif : "Les uns disent rouge, les autres disent blanc, le président ne dit rien et commande rapport sur rapport pour accompagner le report", juge-t-il. Lundi, Manuel Valls avait annoncé que la présentation en Conseil des ministres, prévu le 9 mars, serait reportée de quinze jours "pour approfondir la discussion".