Réforme du Code du travail : Caroline de Haas s'oppose à "un big bang social sans précédent"

La militante à l'origine de la pétition "Loi travail : non, merci" est l'invitée du Soir 3. Elle explique pourquoi elle demande le retrait du projet de loi El Khomri.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

C'est le sujet qui divise la gauche et les syndicats. C'est aussi le thème d'une pétition qui a recueilli en quelques jours un million de signatures, un record. Tout le monde parle du projet de loi sur la réforme du travail. Caroline de Haas, qui a lancé la fameuse pétition "Loi travail : non, merci", est l'invitée du Soir 3 de ce 4 mars.

Elle ne s'attendait pas à un succès aussi fulgurant sur la Toile. "En même temps, quand on regarde le projet de loi, on comprend pourquoi il y a eu une telle ampleur", déclare-t-elle. Mais "si on veut que ce gouvernement recule, il va falloir que tout le monde s'y mette", car l'outil que représente cette pétition "ne sera pas suffisant". Elle-même se mobilisera dans la rue le 9 mars.

"Le package global pose problème"

Caroline de Haas ne s'élève pas contre une ou plusieurs mesures du projet. "C'est le package global qui pose problème", martèle-t-elle, avant de poursuivre : "Il y a aujourd'hui des droits, qui sont définis dans la loi, qui ne seront plus définis. Et l'accord d'entreprise pourra rabaisser les droits qui existent. C'est un big bang social sans précédent qui va juste détruire petit à petit le Code du travail".

Face à la fronde, Manuel Valls a reporté de 15 jours l'examen du projet de loi El Khomri pour réflexion, et le titre dudit projet a été changé en "Loi sur les nouvelles protections pour les entreprises et les salariés" ( et non plus "...pour les entreprises et les salariés"). Une manoeuvre qui fait réagir Caroline de Haas : "Penser que les citoyennes et les citoyens vont changer d'avis parce qu'on change le titre du projet de loi, c'est juste nous prendre pour des imbéciles". La militante féministe n'a qu'un but : le retrait du projet.

Le JT
Les autres sujets du JT