Pour défendre sa réforme du Code du travail, le gouvernement lance un compte Twitter... et se fait "troller"

A peine créé, jeudi, par le Service d'information du gouvernement, @Loitravail est déjà moqué par les internautes.

Le compte Twitter de la loi Travail, créé le 25 février 2016, a immédiatement été parodié.
Le compte Twitter de la loi Travail, créé le 25 février 2016, a immédiatement été parodié. (TWITTER / FRANCETV INFO)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Bonjour, je suis la #LoiTravail ! On parle beaucoup de moi mais on me connaît mal. Sur ce compte, je vous dis tout ! (Mes tweets n’engagent que mon projet de loi)." Le très décrié projet de réforme du Code du travail a désormais son compte Twitter officiel. Mais, à peine créé par le Service d'information du gouvernement, jeudi 25 février, @LoiTravail est déjà moqué par les internautes.

Ce premier tweet a immédiatement déclenché les railleries de la part des internautes, à coups de détournements, de comptes parodiques, de gifs et de vidéos. Florilège.

La @LoiTravaiI qui se moque de @LoiTravail

C'est un procédé courant sur Twitter. Pour pouvoir porter le même nom, en apparence, que le compte officiel de la loi Travail, un twitto a simplement remplacé le "l" par un "I" (un "i" majuscule).

Les autres lois qui répondent à @LoiTravail

La loi Travail est l'une des premières à disposer d'un compte certifié par Twitter, après la réforme territoriale. Mais les internautes n'ont pas tardé à créer les (faux) comptes d'autres lois controversées, comme la loi Renseignement et de lois imaginaires, comme la loi Chômage ou la loi Légalisation (du cannabis). La déchéance de nationalité, très débattue, n'y échappe pas.

Les internautes qui pensent au community manager

Derrière le compte de la loi Travail, il y a une personne, au moins, qui a subi un torrent d'injures. Certaines ont même visé nommément une stagiaire du service communication du gouvernement, dont on ignore si elle est réellement responsable de ce compte. D'autres internautes moins hargneux ont eu une pensée compatissante pour le community manager. 

Les sérieux qui pensent que #Onvautmieuxqueça

Avant d'arriver sur Twitter, la loi Travail y était déjà vivement critiquée. En effet, le hashtag #Onvautmieuxqueça est abondamment nourri, et nombreux sont ceux qui relaient des messages de contestation en ligne, souvent sérieux, parfois drôles. Forcément, @LoiTravail en fait les frais, la plupart du temps, sans répondre.