Politique : législatives partielles, Loi Travail ... l'exécutif sous pression

Au menu de la page politique ce dimanche 13 mars, la réforme du Code du travail et les législatives partielles.

Voir la vidéo

Mis à jour le , publié le

Ce dimanche 13 mars, le JT de 20 heures de France 2 consacre sa page politique à la Loi Travail, mais aussi aux législatives partielles qui ont lieu dans trois départements. Ces élections visent à remplacer Xavier Bertrand, Valérie Pécresse et Gérald Darmanin. Dans le Nord, Les Républicains sont en tête avec 39% devant le Front national, 25% et la gauche éliminée dès le premier tour. Le scénario devrait être identique dans l'Aisne.

Un nouveau texte dès demain

A l'Élysée, la journée de dimanche 13 mars aura été consacrée à la réforme du Code du travail. François Hollande et Manuel Valls ont travaillé sur le projet de loi. Une nouvelle version doit être présentée lundi 14 mars à 14h30 aux partenaires sociaux. Quelques aménagements vont être faits. Parmi eux, le plafonnement des indemnités aux Prud'hommes. Il serait abandonné en cas de licenciement abusif. A la place, un barème indicatif, rien d'obligatoire. "Le gouvernement est en train de reculer bien sûr. Il n'y a plus aucun élan réformateur si on s'en tient à ce qui est annoncé. Si on en reste là, cette loi, nous n'en voulons pas", réagit François Asselin, président national de la CGPME.
Colère des syndicats, des étudiants, tensions au sein de la majorité, cette réforme est celle de tous les dangers. Une grogne politique que François Hollande entend mais qui ne l'arrête pas. Au plus bas, dans les sondages, François Hollande veut s'éloigner de certaines idées socialistes et assumer aujourd'hui un certain virage libéral.
Le JT
Les autres sujets du JT
Myriam El Khomri, raccompagnée sur le perron de l'Elysée par le Premier ministre Manuel Valls et François Hollande, le 2 septembre 2015, après sa nomination à la tête du ministère du Travail.
Myriam El Khomri, raccompagnée sur le perron de l'Elysée par le Premier ministre Manuel Valls et François Hollande, le 2 septembre 2015, après sa nomination à la tête du ministère du Travail. (ALAIN JOCARD / AFP)