"Nuit Debout" : le mouvement parisien s'étend en province

Ils étaient près d'un millier hier soir, mardi 5 avril, à faire nuit blanche pour protester contre la loi Travail à Paris en ce sixième jour de protestation. Un mouvement qui s'étend désormais hors de Paris comme à Nantes, Rennes, Marseille ou Toulouse.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après six jours de mobilisation à Paris, le mouvement "Nuit Debout" s'étend désormais hors de Paris comme à Nantes, Rennes, Marseille ou Toulouse. Première "Nuit Debout" mardi au Capitole. Citoyens, militants, ou simples curieux, à Toulouse ils étaient 500 à se retrouver. Tout a commencé à Paris place de la République il y a six jours. À l'issue de la manifestation contre la loi El Khomri, lycéens, étudiants, salariés, se retrouvent pour débattre.

Un mouvement est né

Nuit après nuit le mouvement prend de l'ampleur. C'est désormais le rendez-vous de la contestation. "Pour moi, la loi El Khomri a juste été un prétexte. Pour moi comme pour mes amis c'est un ras-le-bol général", explique un jeune manifestant. Un ras-le-bol relayé par les réseaux sociaux. Partout en France, on peut suivre en direct les débats qui ont lieu à Paris. Résultat, le mouvement se propage. À Rennes, première nuit debout lancée mardi par les étudiants, mais les Strasbourgeois commencent eux aussi à se mobiliser. Des indignés à la française qui s'inspirent du mouvement Podemos. Les manifestants ont bien l'intention de s'installer dans la durée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rassemblement de Nuit debout place de la République à Paris, le 5 avril 2016.
Un rassemblement de Nuit debout place de la République à Paris, le 5 avril 2016. (ELLIOTT VERDIER / AFP)