Loi Travail : une mobilisation citoyenne jamais vue sur internet

La mobilisation contre le projet de loi El Khomri est née sur les réseaux sociaux avec le mot-clé "On vaut mieux que ça". Plus d'un million de personnes ont d'ailleurs signé la pétition réclamant l'abandon du texte.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Les clics enregistrés pour la pétition contre le projet de loi Travail sont-ils convertibles en manifestants ? La réponse sera connue mercredi 9 mars lors de la grande journée de mobilisation. Plus d'un million de signatures ont été enregistrées en moins de trois semaines. Caroline de Haas, à l'origine de la pétition, veut y voir un sursaut de la vie démocratique. "Le sentiment que ça me donne cette pétition, c'est qu'il y a des milliers, des centaines de milliers de citoyennes et de citoyens qui se réapproprient leur vie", se félicite-t-elle au micro de France 3.

"Des lanceurs d'alerte" du web

Comme Caroline de Haas, Elliot Lepers a claqué la porte de son parti. À 23 ans, il est partisan des actions coup de poing sur internet. C'est lui qui est derrière le site loitravail.lol. Il se définit comme un activiste du web. "On est un peu des lanceurs d'alerte", résume-t-il. Pour que cette mobilisation numérique se traduise dans la rue, toutes les manifestations prévues sont répertoriées sur le site internet. Pris de court par ces initiatives spontanées, les partis politiques semblent dépassés, une situation qui traduit la fracture grandissante entre les électeurs et les élus.

Le JT
Les autres sujets du JT