Loi Travail : une génération perdue ?

Pauline Salomon, responsable JOC Paris (Jeunesse ouvrière et chrétienne), était l'invitée du Soir 3 ce vendredi 11 mars.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Pour la première fois depuis longtemps, les jeunes sont descendus dans la rue mercredi 9 mars, contre la loi Travail. "Les jeunes n'en peuvent plus du côté précaire, de l'intérim, des stages...tout sauf l'emploi", confie en plateau Pauline Salomon, responsable JOC Paris (Jeunesse ouvrière et chrétienne). La jeune femme explique également les répercussions du chômage chez les jeunes. "Socialement, sur l'estime de soi, sur la place qu'on trouve ou plutôt qu'on ne trouve pas dans la société, cela marginalise encore plus les jeunes", poursuit Pauline Salomon. 

"Pouvoir s'épanouir" 

Selon elle, le CDD n'est pas forcément acceptable, car ce n'est souvent pas dans le domaine dans lequel on a fait nos études. "Les jeunes en ont assez d'être traités comme une marchandise. On n’est pas censé juste travailler pour se nourrir, il faut aussi pouvoir s'épanouir au travail et cette loi ne le permet pas", lance la jeune femme en plateau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants réclament le retrait du projet de la loi El Khomri le 9 mars 2016 à Paris.
Des manifestants réclament le retrait du projet de la loi El Khomri le 9 mars 2016 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)