Loi Travail : un parcours placé sous très haute sécurité

Pour cette 11e journée de mobilisation contre la loi El Khomri, la sécurité sera maximale. Les manifestants seront même fouillés. Les explications de France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Les opposants à la loi Travail sont dans la rue ce mardi 28 juin pour une 11e journée de mobilisation. À Paris, après de nombreux incidents, des consignes de sécurité très fermes ont été données aux forces de l'ordre. Des barrages filtrants ont été mis en place et les sacs étaient soigneusement fouillés ce matin aux abords de la place de la Bastille. Au total, 2 500 policiers et gendarmes ont été déployés au coeur de la capitale. Des canons à eau ont même été positionnés près des lieux sensibles comme aux abords de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière qui bénéficie d'une protection ultra-renforcée.

Des dispositions

Tôt ce matin, les forces de l'ordre avaient déjà commencé à installer leurs barrières. Tout au long du parcours, les techniciens font place nette pour éviter les dégradations du mobilier urbain. Les conteneurs à verre sont retirés, les vélos et scooters sont évacués de force, quitte à scier les cadenas, les vitres des abribus sont démontées, ainsi que les écrans numériques. Les commerçants quant à eux prennent leurs dispositions. Certains ont d'ailleurs décidé de fermer tout simplement. Pour assister les policiers, les syndicats ont mis à disposition leur propre service d'ordre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres des forces de l'ordre lors d'une manifestation contre la loi Travail, à Paris, le 26 mai 2016.
Des membres des forces de l'ordre lors d'une manifestation contre la loi Travail, à Paris, le 26 mai 2016. (GEORGES GOBET / AFP)