Loi Travail : un "cadeau fait au Medef", selon Nicolas Bay

Sur le plateau du Grand Soir 3 ce dimanche 13 mars, le secrétaire général du FN et député européen, réagit aux résultats des élections législatives partielles et donne son point de vue sur la loi Travail.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

"Il y a une nouvelle forte progression du FN par rapport aux législatives de 2012. Les candidats Les Républicains stagnent et le FN bénéficie de l'effondrement de la gauche", se félicite Nicolas Bay. Le secrétaire général du FN admet que ce sera très difficile de remporter les circonscriptions de Tourcoing (Nord) ou Saint-Quentin (Aisne) dimanche prochain au second tour.

Le FN est favorable au "retrait" de la loi El Khomri. Selon Nicolas Bay, le projet de loi installe le "communautarisme dans les entreprises en indiquant que les positions religieuses doivent pouvoir s'exprimer au sein des entreprises, fragilise les salariés en rendant imprévisibles les astreintes, en plafonnant les indemnités prud'homales". C'est un "cadeau fait au Medef, ce sont les grandes entreprises qui en tireront profit", d'après le député européen.

Le FN ne veut pas manifester

Celui-ci répète que les entreprises ont besoin d'un "allégement des charges patronales pour embaucher plus facilement et un allégement des charges salariales pour donner du pouvoir d'achat aux salariés".

Toutefois, le FN n'entend pas descendre dans la rue s'afficher aux côtés "de syndicats très largement responsables de la situation et qui défendent souvent des positions très politiciennes". S'agissant de la présidentielle de 2017, Nicolas Bay estime que "Marine Le Pen a les capacités d'attirer des Français déçus à la fois par la droite et par la gauche qui mènent exactement la même politique".

Le JT
Les autres sujets du JT