Loi Travail : les organisations de jeunesse pas convaincues

Manuel Valls a présenté une nouvelle mouture de la loi Travail, lundi 14 mars. Les changements prévus n'ont pas convaincu les organisations de jeunesse classées à gauche. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

La mobilisation des jeunes continue. Malgré les modifications apportées au texte de la loi Travail, les organisations de jeunesse classées à gauche ont maintenu leur appel à manifester jeudi 17 mars. Pourtant, le Premier ministre a fait de nouvelles annonces à destination de la jeunesse.
 
Les syndicats étudiants et lycéens dénoncent un enfumage de la part du gouvernement, notamment sur l'accompagnement des jeunes sans qualification. "En théorie il y a 900 000 jeunes sans qualification qui devraient y accéder. On se rend bien compte qu'il n'y a pas les moyens budgétaires, il n'y a même pas de volonté politique pour le faire", explique William Martinet, président du syndicat étudiant Unef, face à la caméra de France 3.

Des manifestations tous les jeudis

En revanche, les modifications présentées par Manuel Valls ont convaincu une autre organisation étudiante, la Fage. "Le texte, en l'état, permet une poursuite du dialogue parce qu'il crée, il faut le dire, une sécurité absolument nouvelle et impérieuse pour les jeunes, la garantie jeune, qui permet aux décrocheurs d'avoir une sécurité dans leur parcours", explique son président, Alexandre Leroy.
 
L'Unef appelle à manifester tous les jeudis, soit les 17, 24 et 31 mars.
Le JT
Les autres sujets du JT
Manuel Valls lors de sa conférence de presse à Matignon le 14 mars 2016.
Manuel Valls lors de sa conférence de presse à Matignon le 14 mars 2016. (THIBAULT CAMUS / AP / SIPA)