Loi Travail : le scepticisme de mise dans les entreprises

Manuel Valls présentait la nouvelle version de la loi Travail, lundi 14 mars, aux syndicats et au patronat. Dans les entreprises, la version deux du texte ne convainc pas.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Une nouvelle version censée convaincre les syndicats et conserver le soutien du patronat. C'est le difficile objectif de la nouvelle mouture de la loi Travail, présentée lundi 14 mars par Manuel Valls. France 3 s'est rendu dans une entreprise, dans le Val-de-Marne pour regarder la présentation du Premier ministre, en compagnie du patron et des salariés. Après la présentation du texte, un débat s'engage entre le patron et les salariés. Il estime légitime que les salariés s'interrogent sur leur avenir. "Je pense qu'à la fin on sera tous des intérimaires" s'inquiète un salarié.

En conseil des ministres le 24 mars

Le directeur de l'entreprise est déçu des annonces du Premier ministre. Il comptait sur la première version du texte pour devenir plus compétitif face à la concurrence étrangère. "On attendait énormément d'avancées, aujourd'hui quand on fait l'état des lieux, on se rend compte que très peu de choses ont bougé", déplore Daniel Lilian Matthey, PDG de Magafor. Le projet de loi sera présenté le 24 mars, en conseil des ministres.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manuel Valls, Myriam El Khomri et Emmanuel Macron, le 22 février 2016 à Chalampé (Haut-Rhin).
Manuel Valls, Myriam El Khomri et Emmanuel Macron, le 22 février 2016 à Chalampé (Haut-Rhin). (SEBASTIEN BOZON / AFP)