Loi Travail : le gouvernement veut convaincre les jeunes

Manuel Valls a reçu les syndicats étudiants à Matignon pour tenter de rassurer les jeunes sur la très controversée Loi El Khomri.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

En visite dans une mission locale de banlieue pour promouvoir un dispositif destiné aux décrocheurs, Myriam El Khomri soigne sa communication. Même si les leaders étudiants présents ce jour-là n'avaient pas l'air convaincus par sa loi Travail, elle veut croire aux compromis. "Il y a aussi une forme de mécontentement, d'exaspération, liée à cette hyper précarité. Et ma loi, telle qu'elle sera présentée le 24 mars prochain, permettra de répondre à cela", a confié la ministre du Travail. 

Des concessions ? 

À Matignon, les syndicats étudiants et lycéens ont redit au Premier ministre leur peur d'un nouveau CDI, moins protecteur. De longues discussions dont peu sont sortis rassurés. "Si le gouvernement ne veut pas sur le fond écouter les jeunes, ça va être aux jeunes de s'imposer dans le débat, et c'est bien ce qu'on compte faire dans les semaines à venir", déclare William Martinet, président de l'Unef. Lundi, Manuel Valls doit présenter aux syndicats les changements que l'exécutif est prêt à concéder. En attendant, les appels à manifester sont maintenus pour les 17 et 31 mars.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre du Travail, Myriam El Khomri lors d'une conférence de presse à Matignon, à Paris, le 11 mars 2016.
La ministre du Travail, Myriam El Khomri lors d'une conférence de presse à Matignon, à Paris, le 11 mars 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)