Loi Travail : le gouvernement doit-il trouver un compromis avec les organisations syndicales ?

La contestation du projet de loi El Khomri sur le Code du travail oblige le gouvernement à revoir sa copie. Manuel Valls présente lundi une nouvelle version du texte.

Manuel Valls aux côtés de Myriam El Khomri et Emmanuel Macron, à Paris, le 11 mars 2016.
Manuel Valls aux côtés de Myriam El Khomri et Emmanuel Macron, à Paris, le 11 mars 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après la contestation, les modifications. Manuel Valls doit présenter, lundi 14 mars, la nouvelle mouture de l'avant-projet de loi Travail, après d'ultimes tractations et la réception d'organisations de jeunesse et des syndicats. 

Pour Philippe Martinez (CGT), "il faut retirer le texte et recommencer à négocier". La CFDT et Laurent Berger veulent "des modifications et si elles ne sont pas apportées, la mobilisation continuera". Le syndicat étudiant de gauche Unef maintient une journée d'action pour jeudi 17 mars. Le négociateur du Medef Alexandre Saubiot pense que "renoncer serait suicidaire pour l'emploi".

Le gouvernement va-t-il reculer ou passer en force ? Le texte, qui doit être présenté en Conseil des ministres le 24 mars, a déjà suscité une vive opposition : une pétition en ligne a recueilli plus d'un million de signatures, la première journée de mobilisation a réuni 220 000 personnes (selon la police) dans la rue, mercredi 9 mars. Même les députés socialistes sont divisés et demandent des modifications.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Loi Travail : le gouvernement doit-il trouver un compromis avec les organisations syndicales ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfrancetvinfo