Loi Travail : le décryptage des annonces

Sur le plateau de France 2, Jean-Paul Chapel distingue le vrai du faux dans les annonces de ceux qui militent contre la réforme du Code du travail.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

La pétition contre le projet de Myriam El Khomri a rencontré un grand succès, et les opposants à la réforme du Code du travail mettent en avant plusieurs arguments. Sur le plateau du 20 heures, Jean-Paul Chapel commente la véracité de ses annonces. Sur la question des apprentis, Caroline de Haas, qui a lancé la pétition, avance que les apprentis mineurs pourraient bientôt travailler dix heures par jour, et 40 par semaine. "C’est vrai, mais c'est déjà vrai aujourd'hui. La différence, c'est que pour l'instant c'est 35 heures et cinq heures de plus avec autorisation de l'inspecteur du travail. La loi propose de le faire sans autorisation, une simple déclaration suffirait", rapporte le journaliste.

46 heures par semaine ?

L'annonce des 46 heures de travail hebdomadaires est également déjà vraie aujourd’hui, s'il y a accord de branche. "La loi propose de le rendre possible dès qu'il y a un accord d'entreprise", note Jean-Paul Chapel. Enfin, sur la question du nombre de jours de congés pour le décès d'un proche, il n'y aurait pas de diminution, soit deux jours. "Par accord d'entreprise, elle peut être allongée. En théorie, elle pourrait aussi être diminuée, mais on ne voit pas quel syndicat aurait intérêt à proposer une telle régression", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Caroline de Haas, la militante socialiste à l'origine de la pétition en ligne contre la réforme du Code du travail, à Paris, le 3 mars 2016.
Caroline de Haas, la militante socialiste à l'origine de la pétition en ligne contre la réforme du Code du travail, à Paris, le 3 mars 2016. (DOMINIQUE FAGET / AFP)