Loi Travail : la présentation du projet reportée de deux semaines

Pour calmer la colère d'une partie de la gauche et des syndicats, le gouvernement retarde la présentation du projet de loi El Khomri.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Face à la contestation grandissante à gauche, l'exécutif joue l'apaisement. Le gouvernement a décidé, ce lundi 29 février, de décaler de 15 jours la présentation en Conseil des ministres de la loi Travail. Prévue le 9 mars, elle sera finalement présentée le 24. Entretemps, il y aura 15 jours de négociations menées par Manuel Valls.

Dès la semaine prochaine, le Premier ministre va recevoir les syndicats. "Il faut lever un certain nombre d'incompréhensions, expliquer, répondre à toute une série de fausses informations qui sont données sur ce texte", déclare-t-il à France 2. "Il est important de pouvoir tout expliquer, tout dépassionner et de montrer l'importance de la réforme", ajoute Emmanuel Macron.

Un projet "déséquilibré"

La CFDT apprécie ce changement de ton qu'elle demandait. "Le report de ce projet de loi était absolument nécessaire parce qu'il fallait laisser le temps à une réelle concertation", estime son secrétaire général Laurent Berger, qui dénonce un "projet de loi déséquilibré qui offre beaucoup plus de flexibilité que de sécurité aux salariés".

Jean-Luc Mélenchon et une partie des frondeurs socialistes comme Christian Paul réclament le retrait pur et simple de la loi portée par Myriam El Khomri. Sur la toile, la mobilisation continue. Une pétition contre le projet rassemble près de 800 000 signatures.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre du Travail, Myriam El Khomri, et le Premier ministre, Manuel Valls, visitent une agence de Pôle emploi, à Mulhouse (Haut-Rhin), le 22 février 2016.
La ministre du Travail, Myriam El Khomri, et le Premier ministre, Manuel Valls, visitent une agence de Pôle emploi, à Mulhouse (Haut-Rhin), le 22 février 2016. (VINCENT KESSLER / AFP)