Loi Travail : accord de branche contre accord d'entreprise

L'article 2 est le point le plus contesté de cette loi Travail.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Jean-Paul Chapel est sur le plateau de France 2 et revient sur l'article 2 de la loi El Khomri, son point le plus contesté. "Cet article 2 est en soi une révolution. Aujourd'hui, l'accord de branche prime sur l'accord d'entreprise et bien demain, ce sera l'inverse. En clair, ce sera au niveau de l'entreprise que les syndicats discuteront des salaires, du temps de travail... Concrètement, dans les entreprises, on pourra négocier les heures supplémentaires à un taux inférieur à celui de la branche. Par exemple, la majoration pourrait passer de 25 % à 10 % en échange de modération sur l'emploi", indique le journaliste. 

Perte d'influence

Pour la CGT, ceci est inacceptable puisqu'elle considère que ce sera une sorte de chantage à l'emploi. "Selon elle, les syndicats de l'entreprise risquent d'être plus faibles que ceux de la branche. De plus, la CGT redoute au niveau national une perte d'influence au profit de ses antennes locales", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre du Travail, Myriam El Khomri, et le Premier ministre, Manuel Valls, le 4 mai 2016 à l'Elysée.
La ministre du Travail, Myriam El Khomri, et le Premier ministre, Manuel Valls, le 4 mai 2016 à l'Elysée. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)