VIDEO. Réforme du Code du travail : les syndicats se divisent

Si sept organisations ont appelé à la grève le 31 mars pour dénoncer le projet de loi, cinq autres sont contre une action de ce type et privilégient la discussion.

Voir la vidéo
France 2
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le front syndical se fissure. Sept syndicats appellent à la grève et la manifestation le 31 mars prochain pour condamner les propositions de Myriam El Khomri pour la réforme du Code du travail. Il s'agit de la CGT, de Force ouvrière, du premier syndicat d'enseignant, deux organisations lycéennes, et de l'organisation étudiante Unef. "Leur objectif est clair : le retrait pur et simple de la loi El Khomri, qu'ils qualifient de régression sociale", rapporte Margaux Manière, en direct devant les locaux de la CGT.

D'autres préfèrent le dialogue

Le projet de loi devait initialement être présenté en conseil des ministres le 9 mars. Malgré son report au 24 mars, la mobilisation s'est amplifiée.  Les initiateurs de la pétition "Loi Travail : non, merci!", qui a recueilli plus de 900 000 signatures en deux semaines, recensent une centaine de rassemblements prévus le 9 mars.

Mais d'autres organisations n'ont pas participé à ce ralliement. Cinq syndicats dont la CFDT, la CFTC et l'Unsa "privilégient des discussions avec le gouvernement. Ils ont d'ailleurs signé un texte pour que la loi El Khomri soit modifiée en profondeur. Modifier mais pas supprimer, c'est toute la différence entre les deux camps", conclue la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
(CITIZENSIDE/GERARD BOTTINO / CITIZENSIDE.COM)