Loi El Khomri : l'histoire secrète d'une ministre hors jeu

Pourquoi et comment le projet de réforme du Code du travail est-il devenu une bombe à retardement ? Les explications de France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Devant les micros, c'est Myriam El Khomri qui est chargée de défendre la loi Travail. Mais depuis des semaines, les véritables instigateurs du projet de réforme s'appellent Manuel Valls et Emmanuel Macron. C'est même devenu une affaire personnelle pour le Premier ministre. Il avait été piqué au vif par Robert Badinter, ce dernier estimant que la loi ne verrait jamais le jour. Du coup, c'est Pierre-André Imbert, directeur de cabinet de Myriam El Khomri, qui est chargé de la tâche et qui traite parfois directement avec Matignon. La ministre du Travail ele-même ne le sait d'ailleurs pas toujours.

Manuel Valls aux commandes

Le 22 janvier, elle reçoit le numéro un de la CFDT et lui dit : "A aucun moment, un texte ne nous a été présenté." Quelques jours plus tard, elle explique ne pas pouvoir "porter cette réforme si on applique ces mesures-là".

Manuel Valls veut obliger Myriam El Khomri à avoir recours au 49-3 et insiste pour que ce soit elle qui l'endosse. C'est aussi elle qui devient la cible d'une pétition recueillant un million de signatures. Le 2 mars, elle annule des rendez-vous au motif d'une chute à son domicile. A ce jour, les choses ont été clarifiées : tout se passe à Matignon et c'est Manuel Valls qui pilote le projet de loi.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre du Travail Myriam El Khomri, le 2 mars 2016 à Paris.
La ministre du Travail Myriam El Khomri, le 2 mars 2016 à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)