La loi Travail "ne simplifie pas, elle dérèglemente"

Christophe Ramaux, économiste, et Étienne Lefebvre, journaliste aux Echos, débattent de la loi Travail sur le plateau du Grand Soir 3 ce mardi 8 mars.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

"Les jeunes ne sont pas stupides. Ils comprennent que ce n'est pas en proposant à ceux qui ont un travail de travailler plus en étant payé moins et en étant licencié plus facilement qu'on va créer des emplois", estime l'enseignant au centre d'économie de la Sorbonne, Christophe Ramaux, à propos de la loi Travail.

"Précarisation du CDI"

En total désaccord, Étienne Lefebvre, journaliste aux Échos, pense que "les étudiants font un contresens complet par rapport à cette réforme. Les syndicats étudiants et lycéens veulent refaire le coup du CPE en 2006, qui enfermait les jeunes dans un sous-contrat. Mais aujourd'hui, l'objectif principal de cette loi est de favoriser le passage des contrats précaires à des contrats durables en réduisant la fracture entre CDD et CDI".

"En précarisant le CDI", rétorque, scandalisé, Christophe Ramaux, membre des économistes atterrés. "Les organisations étudiantes feraient mieux de proposer des compléments à cette réforme plutôt que de s'enferrer", assure Étienne Lefebvre. "Cette loi ne simplifie pas, elle dérèglemente", conclut Christophe Ramaux.

Le JT
Les autres sujets du JT