Carburants, électricité, transports... Redoutez-vous une paralysie du pays ?

Les forces de l'ordre ont débloqué, mercredi, le dépôt de carburants de Douchy-les-Mines dans le Nord. Mais dans le même temps, les salariés de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine ont voté la grève.

Des militants syndicaux bloquent l\'accès à la raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique), le 24 mai 2016.
Des militants syndicaux bloquent l'accès à la raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique), le 24 mai 2016. (CITIZENSIDE/JÉRÉMIE LUSSEAU / CITIZENSIDE)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dépôts de carburants et raffineries bloqués, stations-essence à sec, transports perturbés, centrale nucléaire à l'arrêt… Peu à peu, la mobilisation contre la réforme du Code du travail se mue en blocage généralisé. Un durcissement du mouvement qui fait craindre un ralentissement de l'activité, au moment où le pays entrevoit une embellie sur le front économique.

"Le carburant est un élément indispensable de notre métier. Si on ne peut plus livrer les magasins, les grandes surfaces, on va mettre la France à genoux", prévient Pascal Barré, président de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR) en Ile-de-France. Bâtiment, chimie... Plusieurs fédérations professionnelles ont également tiré la sonnette d'alarme, appelant le gouvernement à des mesures d'urgence pour éviter la paralysie du pays. 

Aux blocages des dépôts de carburants et de raffineries s'ajoutent une grève, mercredi, et un appel à la grève reconductible à partir du 31 mai à la SNCF. Même chose à la RATP à partir du 2 juin, et un mouvement social est attendu dans les aéroports du 3 au 5 juin.  

Redoutez-vous une paralysie du pays ? Votez, réagissez et commentez sur le site.

Carburants, électricité, transports... Redoutez-vous une paralysie du pays ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfrancetvinfo