Branches, entreprises : où vont se prendre les décisions?

La réforme du Code du travail prévoit de laisser plus de marge de manoeuvre aux entreprises pour le dialogue social. Il est désormais possible de négocier des accords directement avec des salariés non syndiqués. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Faciliter, simplifier le dialogue social dans les PME : c'est l'une des priorités de la réforme du Code du travail. Résultat : dans les sociétés de moins de 50 salariés, la négociation pourra se faire sans syndicat, un représentant élu du personnel suffira.

Inquiétude chez certains salariés

Dans cette société spécialisée dans l'impression, la possibilité de négocier sans syndicat inquiète certains employés : "Il suffit que le représentant du personnel en lui-même ne sache pas où il va dans les démarches... C'est vrai que nous salariés, on est peut-être un peu laissés à l'abandon à ce niveau-là, et on laisse les pleins pouvoirs à certaines personnes", estime Thibault Mokrani, salarié. Dans les sociétés de moins de 20 salariés, l'employeur pourra même négocier avec des salariés non élus sans aucun mandat. Par ailleurs, la réforme prévoit d'étendre les thèmes de négociation au sein de toutes les entreprises : temps de travail, organisation de l'entreprise, mais aussi les primes, comme le 13e mois, ou encore les indemnités de départ à la retraite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Patrice Sinoquet (gauche) lors d\'un dialogue très tendu, le 27 avril 2017, avec le directeur du site de Whirlpool Amiens, Carlos Ramos. 
Patrice Sinoquet (gauche) lors d'un dialogue très tendu, le 27 avril 2017, avec le directeur du site de Whirlpool Amiens, Carlos Ramos.  (FRED DOUCHET / MAXPPP)