4 Vérités : le plafonnement des indemnités de licenciement est "une erreur", déclare Mailly

Jean-Claude Mailly est l'invité de Roland Sicard sur le plateau des 4 Vérités de France 2 ce lundi 18 janvier.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Jean-Claude Mailly serait "bien content" de la présentation du plan pour l'emploi par François Hollande s'il entendait "le chef de l'État dire qu'on va donner un coup de pouce au pouvoir d'achat, soutenir plus fortement l'investissement public, réorienter l'aide aux entreprises, mais là-dessus je ne me fais pas trop d'illusions". "C'est très bien de former, y compris les chômeurs, mais il faut qu'il y ait des emplois à la sortie, et ça, ça passe par une relance plus forte de l'activité économique", rappelle le secrétaire général du syndicat Force ouvrière.

Prime à l'embauche "inutile"

Concernant la limitation des indemnités en cas de licenciement, "c'est une erreur pour deux raisons. La première, c'est qu'on limite l'autorité du juge. La seconde, c'est qu'il y aura beaucoup plus de saisines des prudhommes pour les cas de harcèlement et de discrimination dans les années à venir, car il n'y a pas de plafonnement des indemnités pour ces deux cas", juge Jean-Claude Mailly. La prime à l'embauche pour les petites et moyennes entreprises est "inutile dans la mesure où il y a déjà une série d'aides à l'embauche pour les TPE et les PME. Sur ce type d'aides, il y a toujours un effet d'aubaine".