Emploi, transition écologique... Le gouvernement dévoile un programme d'investissement de 57 milliards d'euros

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a donné le détail de ces investissements, destinés à moderniser le pays et à stimuler l'innovation.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, dévoile un programme d\'investissements, le 25 septembre 2017 à Paris.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, dévoile un programme d'investissements, le 25 septembre 2017 à Paris. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)
avatar
franceinfo avec ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'Etat français investira 57 milliards d'euros d'ici à 2023 pour accélérer la transition écologique, lutter contre le chômage, stimuler l'innovation et se moderniser, annonce, lundi 25 septembre, le Premier ministre, Edouard Philippe.

Dans le détail, ce plan d'investissement prévoit 20 milliards pour la transition écologique, 15 milliards pour "édifier une société de compétences", 13 milliards pour "ancrer la compétitivité sur l'innovation" et 9 milliards "pour construire l'Etat de l'âge numérique".

Objectif : créer 300 000 emplois

"Le gouvernement a été missionné pour mener à bien un projet de transformation en profondeur de notre pays", a dit Edouard Philippe en présentant aux journalistes le plan, conçu par l'économiste Jean Pisani-Ferry, coordinateur du programme présidentiel d'Emmanuel Macron.

Nous avons décidé de nous appuyer sur deux leviers : le choix d'engager des réformes économiques, fiscales et sociales, tout en veillant à la maîtrise de nos finances publiques. Ensuite, nous voulons amplifier l'effet de ces réformes en les accompagnant par des investissements massifs.

Edouard Philippe, Premier ministre

Les auteurs du plan ont pour objectif de créer 300 000 emplois et faire reculer le taux de chômage structurel d'un point. Ils veulent également permettre le remplacement de 500 000 véhicules polluants, l'augmentation de 70% la production d'énergie renouvelable, la réduction du nombre de "passoires thermiques" (des logements mal isolés), l'achèvement de la couverture très haut débit, le doublement du nombre de maisons de santé et la dématérialisation de tous les services publics.

La France va emprunter 11 milliards d'euros

Ces investissements seront mis en œuvre progressivement, avec des montants maximums en 2020 et 2021. Le plan comprend 30 milliards d'euros de mesures à impact budgétaire qui ont été intégrées à la trajectoire pluriannuelle des finances publiques qui sera présentée mercredi.

Quel sera le financement ? Au total, 24 milliards d'euros viendront de nouvelles mesures budgétaires, 12 milliards de réorientation de crédits existants, 11 milliards de prêts, fonds propres ou garanties et 10 milliards financeront le troisième volet du programme d'investissements d'avenir (PIA), dont 6 de subventions et 4 de fonds propres.

• Transition écologique. Parmi les 20 milliards consacrés à la transition écologique, 9 viseront la rénovation thermique des bâtiments, 7 les énergies renouvelables et l'innovation et 4 un système de transport "durable".

• Emploi. Quelque 14 milliards viseront à rendre l'accès à l'emploi à un million de chômeurs peu qualifiés et à un million de jeunes décrocheurs par des formations longues et qualifiantes.

• Innovation. Comme promis, 5 des 15 milliards visant l'innovation iront vers les filières agricoles et agro-alimentaires, 4,6 étant destinés à l'industrie et aux services et 3,5 milliards à la recherche.

• Numérique. Enfin, sur les 9 milliards pour la transformation numérique de l'Etat, 5 iront au système de santé.