Emmanuel Macron veut relancer… les lignes d’autocars

INFORMATION FRANCE INFO | Parmi les mesures que devrait présenter Emmanuel Macron ce mercredi en Conseil des ministres pour libérer l’activité, une est plutôt inattendue : multiplier les autocars entre les villes françaises, moins chers que le train.

(En France, seuls 100.000 voyageurs prennent l'autocar d'une ville à l'autre par an © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le train coûte souvent cher. Alors pourquoi ne pas essayer l'autocar, plus abordable? C'est donc l'idée défendue par Bercy. Car aujourd'hui, mis à part les liaisons internationales de bus à bas prix vers les capitales européennes et  le ramassage scolaire, il y a peu de lignes d'autocar en France. Seulement 100.000 voyageurs par an selon les chiffres donnés par Bercy, contre près de 30 millions en Grande Bretagne. 

Une réglementation jugée absurde

Pourquoi ? A cause d'une "réglementation trop stricte en France ", estiment les conseillers d'Emmanuel Macron. Actuellement une société privée qui veut ouvrir une ligne régulière d'autocars est soumise à des conditions contraignantes. Pour ne pas faire concurrence aux bus des conseils généraux ou régionaux, on lui impose de se développer surtout à l'international. Cela veut dire : interdiction de faire plus de la moitié de son chiffre d'affaires à l'intérieur du territoire français. "Absurde ", dit-on à Bercy.

 

Cette réglementation serait donc modifiée dans l'espoir de favoriser la création de nouvelles lignes d'autocars, par exemple sur des trajets transversaux, comme Bordeaux-Lyon, mal desservis par le train.