Egalité hommes-femmes : les entreprises non cotées à la traîne

En début d'année prochaine, la part des femmes dans les conseils d'administration des grandes entreprises doit atteindre 40%, comme le veut la loi. Si les groupes du CAC 40 jouent le jeu, les entreprises non cotées, elles, sont loin du compte.

(Les entreprises non cotées à la traine en matière de parité (photo d'illustration prise à l'université d'été du MEDEF en 2015) © MAXPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Les femmes ne représentent que 14% des membres des conseils d’administration ou des conseils de surveillance des entreprises non cotées au CAC 40. C’est un rapport du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes qui le dit, à un an de l’application de la loi Copé-Zimmermann. Elle prévoit que cette proportion doit atteindre 40%.

Parité : les entreprises non cotées à la traîne - reportage de Sarah Lemoine
--'--
--'--

Dominique Druon a passé vingt ans au sein d'un grand groupe français, dont dix à la direction générale. Aujourd'hui, elle s'est lancée dans le conseil. Parmi ses clients, elle compte des patrons de grosses PME : "Recruter des femmes dans ces conseils d'administrations, cela veut dire changer de façon de travailler, parce que culturellement et historiquement, ces sphères étaient masculines. C'est accepter pour un président d'avoir autour de la table des femmes sur lesquelles il n'a pas de pouvoir hiérarchique, qui peuvent être dans la posture de questionner, de challenger, de contrôler, donc c'est sortir d'une zone de confort."

Les entreprises cotées semblent jouer le jeu 

En revanche, les entreprises cotées semblent jouer le jeu, avec 28% de femmes dans les conseils d’administration ou conseil de surveillance, ce qui rend possible l’objectif légal en 2017.

Le rapport établit un parallèle avec la politique, où le blocage se situe plus au niveau du partage des postes de pouvoir que de la répartition des places, puisque les présidences des conseils d'administration et des conseils de surveillance du Cac-40 sont à 95% occupées par des hommes, et aucune femme ne dirige une entreprise cotée.

A LIRE AUSSI ►►► La parité, gage de réussite