Ecopla : l'offre de reprise rejetée, les ex-salariés gardent espoir

C'est l'histoire d'un combat, celui des anciens employés d'Ecopla. Les ex-salariés veulent sauver leur entreprise en la reprenant sous forme de coopérative. Leur offre de reprise a été rejetée jeudi 20 octobre par la cour d'appel de Grenoble (Isère). Retour sur cette réussite industrielle menacée.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les barquettes en aluminium de l'entreprise Ecopla, vous en avez forcément eu entre les mains. Pendant plus de 50 ans, Ecopla a été le champion français du secteur. En mars 2016, le couperet tombe : la liquidation. Le chiffre d'affaires de l'entreprise aurait été divisé par deux entre 2012 et 2015.

Rencontre avec Michel Sapin

Les ex-Ecopla veulent reprendre la société sous forme de coopérative, convaincus de la viabilité de leur projet. "Étant le seul fabricant de barquettes en aluminium en France, nous sommes attendus", assure Karine Salaune, une ancienne salariée. Depuis la liquidation de leur entreprise en mars dernier, les ex-salariés d'Ecopla ont tout tenté pour la sauver. Leur offre de reprise a été rejetée jeudi 20 octobre, au profit de leur concurrent, un groupe italien. La justice ne les a pas autorisés pour l'heure à reprendre l'entreprise. Ils gardent encore espoir et ont même interpellé ce vendredi 21 octobre Michel Sapin, ministre de l'Économie. La justice doit se prononcer le 3 novembre prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une banderole sur la façade de l\'usine Ecopla, à Saint-Vincent-de-Mercuze (Isère), le 5 octobre 2016.
Une banderole sur la façade de l'usine Ecopla, à Saint-Vincent-de-Mercuze (Isère), le 5 octobre 2016. (JEAN PIERRE CLATOT / AFP)