E-commerce : des centaines d'objets archéologiques saisis par les douanes

A l'origine de cette saisie, une enquête sur un site Internet sur lequel étaient vendus de nombreux objets archéologiques de périodes préhistorique, antique et médiévale. Enquête menée par le Service national de douane judiciaire qui a réussi à identifier le commerçant.

(Des pointes de flèches en silex taillées, des objets métalliques romains, des monnaies gauloises...© Douane française)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

Parmi les objets saisis au cours de la perquisition du domicile de cet e-commerçant le 3 février, dans les Alpes-Maritimes, plus de 500 pointes de flèches en silex taillés, des céramiques, des lampes antiques, des objets romains en bronze et en fer, des monnaies, anneaux, boucles de ceintures de l'époque gauloise ainsi que des monnaies médiévales. Mais aussi trois défenses d'éléphant et deux de morses en ivoire, des crânes de singe, des têtes d’alligator, deux peaux de python, des dizaines de scorpions et des griffes de panthères... Des ventes interdites par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction.