Entre des promesses à tenir et un déficit à contenir, c'est compliqué pour Macron

Pendant la campagne électorale, Emmanuel Macron a fait des promesses coûteuses pour les finances publiques. Les prévisions de déficit pourraient remettre en cause certains de ses engagements.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est l'une des priorités du président : passer sous les 3% de déficit public, une exigence de l'UE. Le déficit public se réduit chaque année. Le précédent gouvernement pensait même atteindre 2,8% en 2017. Impossible selon plusieurs experts à cause de dépenses engagées, mais pas encore payées comme les primes à l'embauche des PME ou encore des décisions aux effets jusque-là limités comme la hausse de salaire des fonctionnaires.

4 milliards à trouver

Emmanuel Macron doit donc trouver 4 milliards d'euros s'il veut contenir le déficit sous les 3% dès cette année. Dans ce contexte tendu, il lui faudra en 2018 tenir ses engagements : la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des Français, l'élargissement de l'assurance chômage, la baisse de l'impôt sur les sociétés ou l'allégement des cotisations salariales. Au chapitre des recettes, cet allégement sera compensé par une augmentation de la CSG. Les prévisions de croissance sont optimistes. Reste à savoir si cela suffira.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron devant les députés à l\'Assemblée nationale le 18 novembre 2014.
Emmanuel Macron devant les députés à l'Assemblée nationale le 18 novembre 2014. ( CHARLES PLATIAU / REUTERS)