A 3,5%, le déficit public de la France est au plus bas depuis 2008

Cette baisse du déficit n'a toutefois pas permis de faire refluer la dette publique, qui continue à s'accumuler tant que les comptes publics sont dans le rouge.

Le ministre des Finances, Michel Sapin, quitte l'Elysée, à Paris, le 22 mars 2016. 
Le ministre des Finances, Michel Sapin, quitte l'Elysée, à Paris, le 22 mars 2016.  (THOMAS SAMSON / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le déficit public de la France retrouve son niveau d'avant la crise financière de 2008. En 2015, il est moins élevé que prévu, à 3,5% du produit intérieur brut (PIB), au lieu des 3,8% anticipés, a annoncé vendredi 25 mars l'Insee dans un communiqué.

Cette baisse du déficit n'a toutefois pas permis de faire refluer la dette publique, qui continue à s'accumuler tant que les comptes publics sont dans le rouge. Cette dernière a atteint, fin 2015, 2 097 milliards d'euros, équivalant à 95,7% du PIB, au lieu de 95,3% fin 2014.

Objectif de 3,3% en 2017

Le déficit public agrège les soldes des comptes de l'Etat, des collectivités locales et des administrations de Sécurité sociale. Le gouvernement avait laissé entendre clairement que le déficit public 2015 serait inférieur aux prévisions après les annonces successives de comptes de l'Etat et de la Sécurité sociale moins dégradés qu'escompté.

"C'est notre sérieux budgétaire qui nous a permis d'atteindre ces bons résultats", s'est félicité le ministre des Finances Michel Sapin dans un communiqué. Il a souligné que la baisse du déficit était "d'autant plus notable" que le gouvernement avait dû "faire face à des dépenses imprévues, comme le renforcement des moyens liés à la sécurité".

"Nous continuerons en 2016 et en 2017 à réduire les déficits tout en finançant nos priorités, en baissant les prélèvements et en confortant la croissance et l'emploi", a par ailleurs promis le ministre. L'objectif de 2016 est un déficit public à 3,3% du PIB avant une baisse à 2,7% en 2017.