L'Insee prévoit une croissance de 1,6% en 2017, du jamais-vu depuis 6 ans

Dans le détail, le PIB, qui a progressé de 0,4% au premier trimestre, devrait augmenter de 0,5% aux deuxième et troisième trimestres, puis de 0,4% au dernier trimestre 2017.

Façace d\'entrée de l\'INSEE à Paris, le 22 mai 2015.
Façace d'entrée de l'INSEE à Paris, le 22 mai 2015. (THOMAS SAMSON / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pendant cinq ans, François Hollande en avait rêvé. Mais c'est bien sous Emmanuel Macron que la croissance va s'accélérer. Selon les prévisions des économistes de l'Insee, publiées mardi 20 juin, celle-ci devrait atteindre 1,6% en 2017. Ce résultat constituerait une "première" depuis six ans, souligne l'Insee. Il faut en effet remonter à 2011 pour trouver mieux (+2,1%). Surtout, selon cette projection, "la croissance française recollerait au mouvement européen".

Dans le détail, le produit intérieur brut (PIB), qui a progressé de 0,4% au premier trimestre, devrait augmenter de 0,5% aux deuxième et troisième trimestres, puis de 0,4% au dernier trimestre 2017. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette éclaircie et notamment "la nette embellie du climat des affaires". Dans le bâtiment, les patrons français retrouvent petit à petit la confiance.

Du mieux sur le front de l'emploi

Le taux de chômage devrait, lui, continuer sa baisse entamée fin 2015. Pour s'établir à 9,4% de la population active à la fin de l'année 2017. Ce qui serait un chiffre inférieur de 0,6 point par rapport à son niveau au 31 décembre 2016. Par ailleurs, l'institut prévoit la création de 222 000 emplois, contre 255 000 l'an dernier. L'essentiel de ces créations se ferait dans les services. Mais l'industrie continuerait à perdre des emplois.