L'hôtel, une solution d'hébergement d'urgence ?

Des dizaines de milliers de personnes en grande difficulté sont hébergées dans des hôtels. De quoi peser sur les comptes publics.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

C'est une dérive qui commence à peser lourd dans les comptes publics. L'hébergement d'urgence dans les hôtels vient d'être pointé du doigt dans un rapport. En théorie, cette solution est provisoire, mais la réalité est tout autre : cet hébergement peut durer des années.
Dans les hôtels sociaux, on retrouve des familles en difficulté, logées ici par le Samu social. Une équipe de France 2 a rencontré l'une d'entre elles. Un couple géorgien avec un enfant qui habite dans l'hôtel depuis 2010, en attendant une éventuelle régularisation. Elle ne débourse rien. En effet, c'est l'État qui règle la facture.

30 000 personnes concernées

En amont, l'organisme a négocié des ristournes avec le patron de l'hôtel. La chambre double passe de 65 euros à 30, assure Belaid Belharet, le gérant de l'établissement. Une manière pour le patron de remplir son hôtel toute l'année. Ainsi, pour 13 chambres, il reçoit près de 15 000 euros d'argent public chaque mois.
Et chaque nuit, l'État paie une chambre à 30 000 personnes. Ils n'étaient que 11 000 en 2013.

Le JT
Les autres sujets du JT